Une clôture d'une rare intensité à Bulle

« Vous verrez, il y aura un peu de musique aussi : des maracas, du piano, du chant mêlé à de l’expression corporelle. Non en fait, c’est juste une excuse, que de la triche pour qu’on se retrouve ici, au festival de musique des Francosmanias !»

Merci Vincent Kucholl pour cette précision !

Oui, Avracavabrac c’est de l’humour, de l’absurde, du cynisme, du déjanté mais surtout, c’est de l’improvisation. Mais pour cette édition des Francosmanias, l’équipe d’AVRAC s’est donné de la peine pour insérer des intermèdes musicaux, histoire d’être un petit peu dans le thème. Et c’est pari réussi pour la troupe qui s’est improvisé danseurs de ballet pour « La reine des neiges », groupe de rap avec leur hit incontournable du « Sous-marin aux panneaux solaires », professeur de piano suisse-allemand, violoniste hors pair en Britney Spears, candidate névrosée qui en perd son maracas et j’en passe… Ils ont su combiner avec audace : musique, humour et improvisation tout en respectant les volontés du public. Et ce n’est pas des moindres, surtout lorsque le billet tiré est « doudoune », « Casimir » ou « partouze à l’EI ». Mais c’est toujours dans des mimiques exceptionnelles, des accents rocambolesques et des tournures de phrases implacables qu’ils parviennent à séduire le public. Une pointe de cynisme chez Antonio Troilo, une improvisation épatante au clavier chez Christophe Auer, des expressions corporelles quelque peu décalées chez Viviane Deurin, des mimiques faciales sensationnelles chez Didier Charlet, une reconversion totale dans le beatbox pour Vincent Veillon et enfin un jeu de scène phénoménal chez Vincent Kucholl. En 3 mots : ON A ADORÉ !

Plus tard dans la soirée, les Francomanias se clôturait avec un concert d’une grande beauté. Sensuel, énergique et délicat, les artistes ont su transmettre leur passion aux spectateurs, qui n’ont pas boudé leur plaisir: applaudissements longs et nourris après chaque morceau et trois rappels qui ont illuminés les visages concentrés des musiciens.

Ce concert extraordinaire est le fruit d’une collaboration entre le festival, Lionel Chappuis et les musiciens de Plaza Francia (notamment fondé par deux membres de Gothan Project et l’ancienne chanteuse des Rita Mitsoukos, Catherine Ringier). Ils ont offert au public un voyage teinté d’émotions et d’exotisme. Parfaitement dirigé par Lionel Chappuis, l’orchestre d’accordéoniste ont su ajouter de la force et de la substance à Plaza Francia.

Cette collaboration ingénieuse clôt un festival qu’on ne peut que souhaiter qu’il continue comme ça, tant la programmation variée et surtout de très grande qualité a ravi les festivaliers. A chaque concert, le public a répondu présent et était très réactif, signe que les artistes ont été bien choisis. Le communiqué de presse paru hier soir en début de soirée parle d’un bilan très positif avec trois soirées complètes malgré la pluie. Plus de 11’000 personnes se seraient rendues au festival et l’équilibre financier est atteint. Vivement l’année prochaine !

Mélissa Kunz et Lauriane Laville

Partage avec tes amis

Plus sur l'auteur

 FRiStyle

FRiStyle

FRiStyle, c’est tous les jours sur notre site www.fri-style.ch et sur notre application mobile gratuite. Tu y trouveras les conseils de sortie de nos FRiStyleuses et de nos FRiStyleuses, leurs bons plans ou leurs adresses à ne pas manquer. Si tu veux nous rejoindre, n’hésite pas à nous contacter et à nous envoyer ton CV ainsi qu’une lettre de motivation à l'adresse: [email protected]

Mon blog

Voir aussi

Francomanias

Event

BulleDu au

Télécharge l'App FRiStyle

Disponible sur l'App Store & sur Google Play

Inscris-toi à notre newsletter

Contact

FRiStyle
c/o Sept.ch SA
Route du Petit-Moncor 1E
Case postale 128
1752 Villars-sur-Glâne 1
+41 26 347 27 77
[email protected]