Tenter le Paddle...

Mais qu’est-ce que cette planche qui ressemble plutôt à une planche de surf qu’un snowboard? C’est un SUP ou plus communément appelé Stand-Up Paddle. 

Vous voyez des personnes pagayer sur nos lacs, nos rivières depuis maintenant quelques années. Mais, à l’origine même, ce sport de glisse est extrêmement ancien. Eh oui! A l’origine, des populations de la Papouasie l’utilisaient pour se déplacer (bien évidemment pas la version gonflable, on est d’accord) quotidiennement; ils étaient alors fabriqués en bois, comme une sorte de barque et la pagaie leur permettait de diriger l’embarcation. C’est finalement dans les années 1950-60, que le Stand Up Paddle se démocratise aux Etats-Unis, énormément utilisé, au début, par les sauveteurs pour surveiller les baigneurs. 

Vous imaginez bien que depuis ce temps, le Paddle a fait du chemin; désormais plus connu comme sport loisirs, il réjouit toute la famille. Mais attention, il y a bien évidemment quelques règles à suivre afin de pratiquer cette activité sans entrave (la sécurité avant tout chez FriStyle!).

Je vous transmets quelques conseils avant de vous lancer: 1. Oui, tu n’as pas contact avec l’eau, mais n’oublie pas de te mouiller avant, cela évitera le choc thermique si tu tombes à l’eau. 2. Tu as beau savoir nager, en cas de pépin matériel, un gilet de sauvetage ne sera pas de trop. 3. Vérifie ton matériel de glisse (présence de trous dans ton SUP?). 4. N’oublie pas d’attacher ton leash à ta jambe (c’est le lien avec ton paddle si tu tombes à l’eau), ça t’évitera de nager plusieurs dizaines de mètres pour le récupérer après une perte d’équilibre. 5. Si tu n’as pas l’habitude (et je te garantis qu’au début, ça ne rigole pas), pour assurer ton équilibre, commence à genoux et relève-toi gentiment.

Maintenant, tu es prêt pour faire du paddle là où tu veux, quand tu veux…Pas tout à fait, il y a encore quelques restrictions, mais rassure-toi, il n’y en a pas beaucoup. Proche de Fribourg, il y a la réserve naturelle de la Grande Cariçaie où il est interdit de naviguer trop proche de la rive. Et par esprit logique, demandez-vous à chaque fois, si vous dérangez ou non la faune et la flore locale, la nature avant tout. Pour plus d’informations à ce propos, je vous conseille le site de l’OFT (office fédérale des transports).

Une autre question se pose. Est-il préférable de louer un paddle ou d’en acheter un? Il y a 3-4 ans, je ne vous aurais pas conseillé d’en acheter, car leurs prix étaient relativement élevés, alors que maintenant, on en trouve à des prix relativement abordables, mais pensez à mettre entre 400 et 600 CHF pour avoir un paddle correct, stable et solide. L’avantage d’en posséder un, c’est que vous pouvez l’emporter facilement (pour la version gonflable) dans votre voiture et en profiter un peu partout; de plus, le canton de Fribourg offre une multitude de spots favorables à la pratique du SUP.

Quelques idées de lieux testés et vraiment magnifiques: Lac de Schiffenen (plage de Barberêche), Lac de la Gruyère (plage de Morlon, cité d’Ogoz), Lac Léman (plage de Clarens), Lac de Morat (Morat, Portalban, Estavayer-le-lac).

Encore quelques conseils: le paddle est assez physique, pensez donc toujours à garder suffisamment d’énergie pour revenir à votre point de départ. N’oubliez pas la crème solaire, ça tape fort et vous risquez l’insolation. Prenez un sac étanche (en vente dans les magasins de sports) et emportez avec vous une bouteille d’eau et votre téléphone portable en cas d’urgence. Si vous pouvez aller à deux, c’est encore mieux pour la sécurité.

J’espère vous avoir transmis toutes les bases du paddle, la prochaine étape sera de rester debout le plus longtemps possible. Bonne chance!

Kevin Piccand

Partage avec tes amis

Contact

FRiStyle
Route du Centre 18
1752 Villars-sur-Glâne
[email protected]