Na-tu-rel !

Ma chevelure et moi, c’est une histoire plutôt compliquée. Traumatisée par les coiffeurs qui, sous ordres de ma mère, me taillaient les cheveux courts et au carré étant petite (alors que je rêvais de longue chevelure à la Pocahontas!) j’ai, depuis mes 18 ans, décidé de ne confier ma tignasse qu’à Sandrine, une amie, coiffeuse de profession. Elle seule a gagné ma confiance et peut, depuis, y approcher un ciseau. Sachant cela, vous imaginez bien la dose de peur quand, pour FRiStyle, j’ai accepté d’aller tester le salon de coiffure Initial au centre ville de Fribourg.

Stressée, moi ?

Je crois que tout le salon a saisi mon angoisse lorsque, dès mon arrivée je me suis emmêlée les pinceaux dans mes mots, que mon rire nerveux sonnait bien trop faux et que mon teint plus ou moins hâlé a laissé place à une pâleur qu’on aurait pu, à mon avantage, attribuer au froid glacial de ce mercredi après-midi.

Est-ce pour ça qu’on m’a immédiatement proposé un verre de Prosecco ? Je n’oserais affirmer le contraire… Mais qu’importe. Cette touche pétillante, ajoutée à la douceur et à l’écoute de Nadine, ma hair stylist  du jour, ont été la recette parfaite pour me détendre. Enfin… un peu.

Na-tu-rel !

Mon idée était précise. Je voulais pleins de mèches, d’un blond foncé, très irrégulières pour illuminer mes cheveux et donner un effet « je rentre de vacances » à ma chevelure. Mais le plus important de tout : je voulais un résultat ultra naturel.
C’est un peu mon souci. J’ai toujours l’impression que les coiffeurs en font trop. Excusez-moi, mais les voir avec des coupes souvent « expérimentales » ne m’a jamais rassuré. Fort heureusement, la coiffure élégante de ma coiffeuse a été le premier élément rassurant que j’ai observé dans ce salon.


Mon souhait entendu et compris, Nadine et son apprentie ont entrepris de badigeonner quelques dizaines de mes mèches de ce produit décolorant qui, à l’époque, sentait l’ammoniaque. Quelle surprise de savoir qu’en plus de ne plus sentir mauvais, ce décolorant, associé à une crème spéciale, ne bousillera même plus mon cheveu, mais le protégera et mieux encore, lui apportera un soin en pleine torture ! Si si !
Se décolorer les cheveux n’est donc plus un acte capillaire suicidaire. En tout cas chez Initial. Bon à savoir.

Le produit posé et mes cheveux emballés dans du cellophane « pour protéger ceux qui ne seront pas décolorés et permettre à la chaleur d’activer le produit», me voilà prête pour une bonne demie heure d’attente.

On me propose à boire et de la lecture. Je me sens comme un coq en pâte et me permet petit à petit de lâcher prise et d’entrer dans un moment de véritable détente. On se sent bien ici. L’atmosphère est professionnelle et chaleureuse. On voit tout de suite qu’on a le souci du bien être de ses clients. Je commence à comprendre qu’aller chez le coiffeur est finalement peut-être plus agréable qu’aller chez le dentiste. Il y a du mieux!

 

Massage et soins

Quand mes cheveux sont jugés suffisamment décolorés, de mon siège confortable, je passe au bac, moins destructif de la nuque que dans mes souvenirs, pour un rinçage puis shampooing puis re-rinçage et re-shampooing, soin, massage du crâne et soin. STOP, je m’arrête un instant sur « massage du crâne ».
C’est un petit cadeau habituel chez les coiffeurs et je -honte à moi- l’ai toujours ignoré ? Ou alors c’est exceptionnel et ça mérite d’être souligné? Non parce que franchement, je commence à regretter ma phobie de la profession ! Non pas que je me plaindrais des traitements de mon amie Sandrine, coiffeuse attitrée depuis plus de 12 ans que j’adore et qui me le rend bien, m’enfin tout de même, le massage de la tête, je n’y avais jamais eu droit ! Et alors quel massage ! J’ai failli m’endormir sur mon siège, la tête dans le bac ! (Essayez de vous endormir sur ces bacs scieur de nuque… Non vraiment, Nadine a de l’or au bout des doigts, il faut le dire!)

Et le résultat ?

Quelques minutes d’extase plus tard, il est temps de remettre ses yeux en face des trous et de passer au séchage « la tête en bas ! » pour valoriser au mieux mes boucles naturelles. Puis, enfin, vient le moment de la grande révélation, celui qui jusque là m’avait toujours arraché de grands cris de terreurs, l’instant de la découverte du nouveau « soi ».

Ben mazette… Quel boulot ! Ma réaction est immédiate : « J’adooooore !!! » Mes cheveux sont illuminés, les mèches très discrètes et loin du blond tape à l’oeil que je n’aime pas, le tout me donne bonne mine et diable, on jurerait que je viens de rentrer de Californie ! La brillance en plus !


Débarassée de ma phobie ou du moins sur le bon chemin pour l’être, je ne peux m’empêcher de serrer Nadine dans mes bras, un grand sourire sur mon visage.

Et dire qu’en une après-midi cette équipe a fait entrer le lieu « salon de coiffure » dans la case « endroit agréable » de ma tête ! C’est promis, je reviendrai ici, au moins une fois par an pour m’offrir mon petit moment à moi de détente -oui, le mot est lâché !- et de soins particuliers à mes cheveux.
Addic'tif !

Partage avec tes amis

Plus sur l'auteur

Perret Céline

Perret Céline

Suissesse de 31 ans, je suis une nenette pétillante, mystique et idéaliste. Animatrice radio depuis 10 ans (Rouge FM, Radio Fribourg)et complètement passionnée par l'univers et l'état d'esprit bohème, j'ai crée il y a 2 ans ma marque de bijoux BeBoho et ai décidé - enfin! - de lancer mon blog il y a quelques semaines. Une porte sur le monde bohème à travers la mode, la lecture, les voyages, la spiritualité ou les activités tendances!

Mon blog

Télécharge l'App FRiStyle

Disponible sur l'App Store & sur Google Play

Inscris-toi à notre newsletter

Contact

FRiStyle
c/o Sept.ch SA
Route du Petit-Moncor 1E
Case postale 128
1752 Villars-sur-Glâne 1
+41 26 347 27 77
[email protected]