Mur Blanc #03 au Musée gruérien

Mur Blanc #03

Le reportage photographique d’Alan Humerose L’ALTITUDE DES ORTIES à découvrir au Musée gruérien

Des passants intrigués, surpris, curieux, observent, à travers les vitres d’un espace confiné, une femme, un homme, assis face à un ordinateur, entouré d’un petit chauffage d’appoint et accompagné d’une bouteille de rhum et d’un thermos de thé, destinés à leur tenir chaud pendant des journées et des nuits crues d’un mois de février. Sur la porte, ces passants peuvent lire une pancarte: «Défense de nourrir les auteurs sans leur accord.»

A tour de rôle, ces femmes et ces hommes se succèdent pour réaliser un défi un peu fou: rédiger un roman à huit voix et seize mains pendant 50 heures d’affilée, dans un espace de 1,2 m2 insolite, à savoir une ancienne cabine téléphonique située dans le quartier d’Alt, à Fribourg. Car ces écrivaines et ces écrivains, ont bravé le froid et les courants d’air, se sont soumis au regard des passants et aux contraintes du lieu pour réaliser une œuvre collective et singulière.

C’était au mois de février 2019. La Cabinerie, première cabine téléphonique à avoir été réaffectée à Fribourg pour devenir une galerie d’art et de curiosités, s’est associée au Salon du livre romand de Fribourg pour réaliser cette performance de huit écrivains.

Alan Humerose, photographe et fondateur de La Cabinerie, a photographié sans discontinuer ces 50 heures d’écriture confinée. Jouant des changements de lumière tout au long de ces trois jours et deux nuits, des reflets et des transparences sur les vitres de la cabine, des jeux de nuances dans lesquels des branchages se mêlent aux stries d’un radiateur pour mieux avaler un visage, il donne ainsi une multitude d’images différentes, une variété insoupçonnée de photographies d’une scène qui semble toujours identique: une concentration d’écrivains enfermés dans une cage au bord d’un rond-point… La photographie tourne autour des lumières.

Et ce roman ainsi rédigé, L’altitude des orties, accompagné des photographies, est édité chez Cousu Mouche.

© Alan Humerose

 

Le projet MUR BLANC

Le projet MUR BLANC est au cœur de deux ambitions convergentes. D’abord celle des photographes professionnels fribourgeois – réunis au sein de l’association PPAF – d’exposer leurs travaux artistiques et de partager leur regard avec un large public. De l’autre côté, celle du Musée gruérien de mettre en valeur la photographie actuelle et de proposer aux membres de l’association un espace d’exposition à l’entrée de l’institution. Créée en juin 2019, l’association PPAF (Photographie Professionnelle et Artistique Fribourgeoise) se positionne comme un interlocuteur auprès des différentes institutions muséales et culturelles du canton, le Service de la culture et les milieux économiques. Cette nouvelle impulsion fédératrice met davantage en lumière la scène photographique du canton en organisant différents évènements, notamment des expositions, des conférences et des rencontres.

© Alan Humerose

Vernissage
le mercredi 26 août 2020 à 18h30.
Lecture d’extraits du roman par les auteurs présents.
En collaboration avec PPAF, photographie professionnelle et artistique fribourgeoise.


Une reportage photographique à découvrir du  26 août au 8 novembre 2020

Hall d’entrée du Musée gruérien, accès libre aux heures d’ouverture du Musée et de la Bibliothèque

© Alan Humerose

 

Partage avec tes amis

Contact

FRiStyle
Route du Centre 18
1752 Villars-sur-Glâne
[email protected]