Le Théâtre des Osses présente sa saison 2020-2021

En huit spectacles, dont deux créations et trois reprises maison ainsi que trois cafés littéraires, la saison 20-21 du Théâtre des Osses propose une exploration allant des terres fribourgeoises aux horizons lointains, avec une affiche où se côtoient Michel Simonet, Frida Kahlo, François Ozon, Slava Bykov, Karim Slama, Alejandro Jodorowsky et Anne Frank. La billetterie ouvre mardi 8 septembre.

Fermé le 13 mars comme toutes les salles, le Théâtre des Osses rouvrira ses portes le 24.09 avec le souper-spectacle Sa chienne, courte pièce mordante de l’auteur contemporain Rémi de Vos où le couple et la nourriture composent un piquant menu. La mise en scène est signée Nicolas Rossier, codirecteur du théâtre avec Geneviève Pasquier. Cette dernière proposera, dès le 15.11, une création inspirée par les Lettres à nos aînés publiées notamment par le quotidien La Liberté: d’émouvantes déclarations d’amour à la génération vulnérable que le Covid-19 a privée de contacts extérieurs.

Sa chienne - crédit photo @Julien James Auzan

Texte d’une brûlante actualité également, Grâce à Dieu de François Ozon – qu’il a écrite d’après le scénario de son film éponyme – sera dévoilé dès le 5 décembre: une coproduction mise en scène par François Marin, avec une distribution fribourgo-valaisanne, pour libérer la parole des victimes d’abus sexuels commis par des prêtres.

L’année 2021 s’ouvrira avec la reprise du Journal d’Anne Frank (mis en scène par Geneviève Pasquier et Nicolas Rossier), de retour aux Osses après une grande tournée (et qui repartira en France, en Suisse romande et en Suisse allemande). Trois magnifiques compagnies romandes seront ensuite accueillies à Givisiez: un Karim Slama étonnant et burlesque avec L’évadé, mis en scène par Robert Sandoz; un théâtre musical sur l’univers de l’artiste mexicaine Frida Kahlo, à l’enseigne de Frida jambe de bois de Pascal Rinaldi et Jean Lambert-wild, mis en scène par Lorenzo Malaguerra, et Le Cabaret des réalités créé et mis en scène par Sandra Gaudin pour célébrer l’univers fascinant d’Alejandro Jodorowsky.

Journal d'Anne Frank - crédit photo @Julien James Auzan

Privilégiant la reprise de sa création Une Rose et un balai, d’après le best-seller du Fribourgeois Michel Simonet – seule la première a pu être jouée en mars – le Théâtre des Osses reporte, pour cette fois, son festival biennal «Le Printemps des Compagnies». Yves Jenny et Alexandre Cellier clôtureront donc la saison, mis en scène par Geneviève Pasquier et Nicolas Rossier, sur l’air du balayeur à la rose.

Très attendu et annulé au printemps, le café littéraire Slava Bykov, un roman de hockey, aura bien lieu en novembre en présence du fameux capitaine. Les cafés littéraires suivants éclaireront le demi- siècle du droit de vote des femmes suisses et la poésie visuelle. Le théâtre accueillera aussi, avec d’autres salles du canton, la 8e Rencontre du théâtre suisse (5-9 mai 2021).

En marge des représentations, un bord de scène par spectacle est prévu, l’occasion pour le public de dialoguer avec les artistes. Une halte-garderie gratuite (dès 3 ans) sera comme d’habitude ouverte un dimanche par spectacle, permettant aux parents de venir au théâtre sans se soucier du baby-sitting. Du côté des abonnements, le Pass Jeune est remplacé par l’AG culturel (ex-«20 ans 100 francs»).

Gouverneurs de la rosée - crédit photo @Julien James Auzan

 

 

Partage avec tes amis

Contact

FRiStyle
Route du Centre 18
1752 Villars-sur-Glâne
[email protected]