Le #coeurchallenge - l'inititiative photographique de Kevin Piccand

 

Vous connaissez certainement déjà Kevin Piccand au travers des belles images de notre canton de Fribourg qu’il a plaisir à partager sur FRiStyle et sur les réseaux sociaux. En ces temps de coronavirus, son activité de photographe aussi a été chamboulée, mais il a su faire preuve de créativité. Il nous parle de l’action collaborative qu’il a mis en place : le #coeurchallenge ».

 

Cher Kevin, peux-tu te présenter brièvement pour ceux qui ne te connaissent peut-être pas encore ?

Je m'appelle Kevin, j’ai 29 ans et suis un photographe fribourgeois passionné depuis 10 ans. Je parcours notre pays et plus particulièrement notre canton que j'essaie de mettre à l'honneur avec ce qu'il a de plus beau à faire valoir. Je me force de trouver de nouveaux points de vue intéressants à partager avec mes amis, ma famille et ma communauté. C'est toujours satisfaisant d'avoir des retours de personnes qui ont pu passer une belle journée en découvrant un nouvel endroit grâce à une photo que j'ai posté sur Instagram. J'exerce la photographie comme passion pour moi avant tout mais également pour des clients privés ou entreprises qui ont besoin de mes services. Depuis 2019, j'utilise un drone comme nouveau moyen de photographie, cela offre des perspectives intéressantes.

 

Le #coeurchallenge c’est quoi ?

Le #coeurchallenge c'est le fait de dessiner ou construire un cœur au sol avec soi des craies de couleurs ou alors des feuilles, des branches, etc., tout dépend de l'imagination de chacun. Après quoi, dans la limite du possible (je dois malheureusement refuser des demandes car sinon je n'arrive plus à suivre) je me rends gratuitement chez la personne ou famille qui me contacte pour photographier ces coeurs de haut avec mon drone. Ce sont souvent les enfants qui se mettent à la tâche pour s’occuper et les parents qui contrôlent le travail fini. Cela fait un chouette souvenir pour eux et pour moi. Le but étant après de partager cette photographie pour apporter un peu de bonheur et de joie avec des photos qui montrent des choses positives, contrairement aux nouvelles peu réjouissantes des journaux télévisés. 

 

Comment t’es venue cette idée ?

Depuis le début du coronavirus, plusieurs mariages, shootings et cours photos ont dû être reportés, j’avais donc un peu de temps à faire valoir et j'ai voulu marquer le coup de cette période tout simplement "inédite". Je voulais sortir un peu de chez moi et je me suis mis à dessiner un cœur avec des craies prêtées par une voisine (car les supermarchés ne pouvaient plus en vendre apparemment). J'ai donc dessiné un cœur dans mon quartier et, depuis mon balcon, j'ai vu des voisins le photographier avec leurs smartphones et une enfant en a même fait un à côté du mien. C'est là que je me suis dit : pourquoi ne pas proposer à ma communauté de dessiner un cœur comme "challenge" et de venir le photographier pour conserver une trace de toutes ces œuvres. 

 

Est-ce que beaucoup de personnes ont répondu à ton appel ?

OUI ! Au-delà de mes espérances. Je pensais que j'allais avoir 2-3 personnes, mais finalement, avec la fermeture des écoles, les enfants ont beaucoup de temps à disposition. En plus, ce qui est génial, c'est que les parents ont joué le jeu et ont poussé leurs enfants à se surpasser et ils adorent ça ! En tout, j'ai photographie plus d'une quinzaine de cœurs et ce n’est pas fini. J'essaie de répondre à la demande, mais ce n’est pas facile car je fais ça tout seul, tout en maintenant les distances avec les personnes (photo à l'appui !).

 

La période de semi-confinement est propice à se lancer dans de nouvelles activités. Certaines personnes ont peut-être envie de tester la photographie. Aurais-tu quelques conseils pour les photographes en herbe ?

Effectivement, avec le confinement, pour les personnes qui s'ennuient c'est l'idéal de débuter en photographie, même avec son smartphone (un cours smartphone sera d'ailleurs lancé ces prochaines semaines, après plusieurs demandes).  Pas besoin d'aller forcément à l'extérieur, il y a tellement de choses à photographier à l'intérieur. C'est l’occasion de se donner de petits défis. Et si vous avez comme moi un hôtel à insectes, vous avez de quoi faire! C’est avec plaisir que je réponds à toutes les demandes pour les intéressés à découvrir ce domaine merveilleux de la photographie. 

 

Comment décrirais-tu le plaisir de la photographie en trois mots?

Découverte - Unique – Partage.
La photographie, c'est un art de redécouvrir le monde qui nous entoure!

Un « message d’espoir » en ces temps « difficiles » ?

Avec cette expérience #coeurchallenge, voir tous ces enfants créer des dessins à leur image, avec autant de positivisme, je me dis que le monde de demain est entre de bonnes mains et qu'il faut se battre pour eux.

 

Si je te dis " FRIBOURG MON AMOUR ", tu penses à quoi ?

Je pense à tous ces fribourgeois et fribourgeoises qui font de notre beau canton de Fribourg ce qu'il est grâce à leurs actions au quotidien.  Et c'est pour ce FRIBOURG-là que je continue à faire des photos chaque jour, en vadrouillant à la découverte de nouveaux lieux.

 

Merci Kevin et bonne continuation de ton #coeurchallenge

Pour suivre Kevin, rendez-vous sur:

- Son site internet: kevinpiccand.ch

- Sa page Instagram et sa page FB

Crédit photos @ Kevin Piccand

 

Partage avec tes amis

Contact

FRiStyle
Route du Centre 18
1752 Villars-sur-Glâne
[email protected]