Carnaval 2019: Les Guggenmusik

Les fêtes à peine terminées que d’autres festivités vont reprendre tout soudain avec une période que tout le monde attend, pour petits et grands, je parle bien évidemment de Carnaval. Pour rappel, le carnaval se célèbre en majorité en Europe et en Amérique latine et se termine le mardi gras, la veille du début de la période de carême; vous savez la période où nous devrions tous consommer moins et de manière responsable !

Les confettis, les chars du cortège, les costumes sont des éléments clés d’un carnaval réussi. Mais qu’aurais-je pu bien oublier? Des sons enivrants, des bruits vrombissants, des notes claires et précises, des costumes venus d’ailleurs, on parle sans aucun doute des Guggenmusik. 

Dans le canton de Fribourg, on en dénombre des dizaines, qui, chaque année, parcourent les carnavals pour apporter du rythme, de l’ambiance et beaucoup de folies durant les cortèges et animations. Plonger avec moi au cœur de la vie d’une Guggen du Canton de Fribourg afin de découvrir leur environnement particulier. 

Tout près de Fribourg, à Belfaux, on retrouve la Guggen des Tricounis que vous avez déjà vu une fois ou l’autre dans un des carnavals du canton. Participer à Carnaval est une grande fierté mais également une grande fête car tous ces musiciens peuvent présenter leur travail enfin récompensé sous les applaudissements du public. De l’entraînement, il en faut ! Toute la clique s’entraîne quasiment toute l’année, de septembre à juin, à raison d’une soirée par semaine, pas besoin de préciser que ce sont tous des amoureux de la musique et qu’il ne s’agit pas d’une contrainte, bien au-delà.

Les Tricounis prennent part à environ 3 à 5 carnavals par saison, ce qui remplit bien leur agenda, mais pas que, le verre de l’amitié à partager n’est jamais très loin. Même s’ils n’ont jamais participé à des concours, la qualité proposée n’en est pas moins, soit on se donne à fond ou rien, leur énergie se ressent à travers leur musique, c’est une évidence.

Côté costume, il n’y pas de symbolique très précise, mais une chose est sûre, celui-ci doit être coloré, festif et bien plus que les autres ! En 2017, leur costume arborait des couleurs vert fluo très vives, en effet, impossible de les louper et de les perdre de vue, objectif atteint. Mais qu’en sera-t-il de cette année ? Il faudra vous déplacer pour aller à leur rencontre.

La guggenmusik est composé d’environ une trentaine de membres de tout âge et l’admission est permise à partir de 14 ans (avec l’autorisation des parents), voilà une belle façon d’intégrer rapidement la jeunesse à cette tradition du carnaval. De plus, de nouveaux renforts sont toujours utiles pour remplacer sont qui ont donné toute leur énergie après plusieurs années de bons et loyaux services.

Petite anecdote, lors d’un carnaval à Fribourg, la guggenmusik s’est retrouvé avec deux commissaires (ces derniers accompagnent les musiciens tout au long du week-end dans le but de les orienter dans les différents endroits du carnaval.) ne parlant pas un mot de français, c’était assez sport de s’y retrouver du coup, mais leur directeur, assumant pleinement son rôle les a sortis de ce mauvais pas qui est pour finir un excellent souvenir.

Plus que quelques semaines avant le début des carnavals, des cortèges et de la mise à mort du bonhomme d’hiver. 

Soyez prêts pour mettre autant d’ambiance qu’eux ; ils vous attentent avec impatience.

Kevin Piccand

 

 

Partage avec tes amis

Inscris-toi à notre newsletter

Contact

FRiStyle
Route du Centre 18
1752 Villars-sur-Glâne
[email protected]